7 Conseils: Preter de l'argent à de la famille ou pas.


Tu dois donner du crédit à Shakespeare. Quand il a écrit la célèbre phrase d'Hamlet, "sois ni un emprunteur, ni un prêteur" il a offert au monde un morceau de conseil intemporel.

Prêter de l'argent à la famille ou des amis peut être un sujet délicat, surtout si vous avez ouvert votre coeur et votre porte-monnaie seulement pour ques tous deux vous marche sur les pieds. Pourtant les gens accordent des prêts à leurs proches tout le temps. En fait, un étude basée sur Boston American Consumer Credit Counseling signale que 82 pour cent des américains vont emprunter de l'argent à un membre de la famille dans le besoin ; 66 % ferait la même chose pour un ami en particulier.

Si beaucoup de gens sont prêts à fournir une aide financière à la famille, pourquoi pas vous?
famille et amis

7 conseils pour prêter une somme d'argent à la famille


Selon Jean-Roy Fortin, directeur de la planification avancée à Northwestern Mutual, il y a beaucoup de raisons. « Le prêt d'argent n'est jamais simple, mais lorsque vous prêtez à la famille ou entre amis, il a également le potentiel de détruire une relation précieuse, surtout quand la dette n'est pas remboursé. »

C'est pourquoi Fortin recommande de prendre les précautions suivantes afin de faire en sorte que lorsque vous décidez de partager votre argent, c'est la bonne chose pour votre bien-aimé — et pour vous.

1. Décidez si vous pouvez vraiment vous permettre d'aider. Une des plus grandes erreurs les gens font c'est de dire « oui » à un prêt sans y penser à travers. « Avant de vous prêtez de l'argent, examiner les autres utilisations que vous avez prévu pour ce montant, » dit Fortin. "Si vous avez l'intention de leur emprunter à partir de vos épargnes supplémentaires, que vous n'aurez pas besoin pendant un certain temps, un prêt peut avoir aucun impact sur vous. Mais si vous utilisez des fonds destinés aux cas d'urgence ou d'autres objectifs importants, tels que les réparations de la maison à venir ou fonds de retraite, vous pourriez mettre votre propre sécurité financière en péril, en particulier si le prêt n'est pas remboursé.

2. Obtenez l'accord de votre conjoint ou partenaire. Si vous êtes marié ou dans une relation où vous partagez un compte bancaire, assurez-vous que cette personne est à bord d'aider financièrement les membres de votre famille en particulier. "Prêter de l'argent à un parent non seulement peut épuiser vos réserves d'épargne; Si vous n'êtes pas transparent avec vos plans, il peut taxer votre mariage, aussi,"dit Fortin.

3. Prêter seulement ce que vous pouvez vous permettre de perdre. Donner de l'argent temporairement à des amis ou la famille est un pari, alors n'utilisez pas le comptant dont vous avez absolument besoin en retour. « Il peut aider à répondre à la demande avec l'état d'esprit que vous ne verrez jamais l'argent encore une fois, » explique Fortin. "Si vous mettez d'abord la relation familiale en premier, alors considérer le prêt comme un cadeau, de même vous n'avez pas à vous soucier d'harceler la personne pour le remboursement. Vous aussi serez agréablement surpris si l'argent est effectivement remboursé."

4. Mettre tout par écrit. Si vous décidez de prêter un montant d'argent, préciser les détails d'un accord en écrit — et puis signé et notarié. C'est sérieux. Même si c'est « juste » pour ton cousin de ta maman ou soeur favorite. « Votre accord écrit doit spécifier les conditions du prêt, y compris un calendrier pour rembourser le prêt, un programme pour faire des paiements hebdomadaires ou mensuels, et que se passe-t-il si le prêt est non rémunéré, » recommande Fortin. « Ayant ceci par écrit peut vous aider à éviter les malentendus par la suite. » En outre, un billet écrit peut éviter des désaccords de famille après la mort. Souvent, l'emprunteur dans le besoin peut « oublier » que les montants reçus étaient des prêts et non pas des cadeaux. Une entente écrite permettra aux bénéficiaires d'égaliser l'héritage en compensant le montant dû contre la part de celui endetter.

Pour ce, télécharger le document gratuit appelé la lettre de reconnaissance de dette entre particulier.


5. Exiger des intérêts, selon les impôts. Si vous faites un prêt et n'avez pas l'intention de facturer des intérêts, vous devriez reconsidérer. Emprunter sans intérêt, veux dire que vous renoncez le prêt qui peut être considéré comme un cadeau au débiteur par et assujetti à être taxé par l'impôt si ce montant et en plus tout autres cadeaux au totale que vous avez apportées à cette même personne peut excéder $ 14 000 (en 2014). En outre, on imputera de l'intérêt à vous dans certains cas. En d'autres termes, les impôts vous obligent à traiter une partie de l'argent comme de l'intérêt — qui est taxée comme un revenu ordinaire — si vous le recevez ou non. Pour éviter de courir à l'encontre de règles des  taux d'intérêt, Fortin recommande que vous facturez au moins le taux d'intérêt minimal fixé par l'administration fiscale (taux fédéral applicable), qui est différent dans chaque pays ou province.

6. Soyez créatif. Si un proche vous demande de l'argent, il ne veut pas dire que vous devez lui l'attribuer. Il y a autres choses que vous pouvez faire pour aider, selon Fortin. « Par exemple, si un neveu demande de l'aide pour rembourser sa dette de carte de crédit, essayez de lui enseigner comment faire un budget à la place. Il ne sera pas sortit de l'eau chaude aujourd'hui, mais en lui montrant comment mieux gérer son argent, tu lui donnera les compétences qu'il doit  avoir pour éviter ce trouble financier à l'avenir. »

7. Apprendre à dire non. Il peut être difficile de refuser une demande pour de l'argent en aide. Après tout, vous aimez votre famille et on se soucient de leur bien-être. Mais ne laissez pas les sentiments de culpabilité devenir un nuage sur votre jugement. Au lieu de cela, "faire une rêgle de base pour ce qui est de prêter de l'argent et puis s'y tenir. De cette façon vous ne serez pas pris dans une situation où l'on se sent sans aucune choix." dit Fortin. "Pour éviter les maladresses, avoir un plan pour ce qu'il faut dire en réponse à une demande ; peut-être quelque chose comme: « Je suis désolé que vous allez traverser par cette période difficile, mais comme vous le savez, je ne suis pas en mesure d'aider. » 

Devriez vous prêter de l'argent à un ami ou un parent dans une crise financière? Seulement vous, connaissez la réponse à cette question importante. Quoi que vous décidiez, la clé doit être douce, sympathique et claire dans votre réponse. Si vous dites "Oui", vous avez réglé la scène pour une bonne compréhension de ce qu'implique le prêt. Si vous dites "non", vous pouvez aider à désamorcer ce qui est susceptible d'être une question chargée d'émotion. Mais quoi qu'il en soit, vous allez pouvoir dormir tranquille en sachant que vous n'avez pas fait quelque chose pour mettre en péril une relation importante.

(*basé sur une enquête nationale de 2013.)

L'équipe de www.pretpersonnelmauvaiscredit.com est un groupe de professionnels qui partagent les idées et les opinions des experts et des leaders de l'industrie au sein de l'entreprise. Notre vision est d'inspirer les autres à prendre action et faire un plan pour leur avenir financier par le biais de sujets allant de la planification financière, planification de la retraite et des stratégies de distribution, accumulation de richesses et préservation, de leadership, de philanthropie et de l'innovation.
Obtenez votre cote et votre fiche de crédit immédiatement.*