Vivre Au Dessus De Ses Moyens: Les conséquences du surendettement dans le dossier de Mélanie et Jean-Fortin

Plus tôt cette année, Mélanie Fortin et Jean-Pierre Roy se sentaient comme si leur revenu était en péril. L'emploi de Jean-Pierre au travail ne se resentait pas stable, et ils ont tous deux commencé à avoir le sentiment qu'un transfert au sein de l'entreprise va solidifier les choses. Sans entrer dans les détails, je peux dire leurs sentiments semblent valides, et j'aurais probablement fait le même coup dans les mêmes circonstances.

Ils ont demandé un transfert à travers le pays qui permettrait à Jean-Pierre de rester dans le même emploi, mais travaillant dans un bureau plus stable avec des possibilités réalistes d'avancement, qu'il avait gagné grâce à ses excellentes performances.

Le défi serait: le coût du déménagement, dont la compagnie ne s'engagerait pas à couvrir.

Avec cette histoire de fond en place, laissez-moi vous présenter les soldes de dettes de Mélanie et Jean-Pierre au moment où qu'ils prenaient la décision de vendre leur maison et déménager:

Vivres selon mes moyens - budget sans conséquences au dossier


Nous trouvons un peu plus de 20 000 $ de dettes à rembourser. J'ai laissé les paiements mensuels hors de cette table pour l'instant, parce que ce que je veux aborder avec cette études de dossier aujourd'hui est le solde de la dette et le processus décisionnel qui protégeaient ces soldes quand ils aurait pu être éliminés.

Voir, ces soldes sont à compter du 28 février 2016. Il arrive que les mois de janvier et février ont donné à Mélanie et Jean-Pierre une infusion de revenu assez importante:

  • Janvier a été un mois à trois salaire pour Jean-Pierre, une paie qui est versée toutes les deux semaines normalement (en leur donnant un surplus de 1 400$ et quelque cents au-dessus de leur revenu mensuel typique).
  • Ils ont reçu 6 179 $ en remboursements d'impôt.
  • Jean-Pierre a reçu une prime de 3 000$ au travail.
  • Mélanie et M. Roy sont des payeurs de la dîme, donc 10 % de cet argent est allé à leur église.
Bon, alors, qu'est le « score » approximatif à ce point dans le temps ?
  • 9 709$ en soldes de carte de crédit.
  • 9 521$ en argent comptant.

Maintenant, gardez à l'esprit, que les paies salariale bimensuel normales de Jean sont à venir, donc aucun de ce bonus en cash devrait être nécessaire pour la vie quotidienne.

Mélanie, je vais vous parler très directement dès maintenant, parce que dans nos conversations vous vous êtes senti assez fortement convaincue que les circonstances entourant ce déménagement étaient absolument la raison de votre dette totale qui a augmenté cette année.

Je suis désolé d'être si franc, mais le calcul est juste en face de vous: le remboursement d'impôt et la prime de travail que Jean a reçu, pourrait avoir effectivement éliminer la dette des cartes de crédits. Mais ce n'est pas le cas, et ça n'a vraiment pas grand-chose à voir avec le déménagement. En février, quand le remboursement d'impôt était déposé dans ton compte-chèques, voici quelques-unes des façons que vous avez dépensé:

Anniversaires des autres: 300 $
Soirées d'enfants : 65 $
Votre anniversaire: $180
Noël : 330 $
Autres jours fériés: 50 $
Date Night : 380 $
Canapé/meuble : 150 $
Films : 48 $
Cadeaux de mariage/bébé/Grad : 20 $
Argent de poche Jean-Pierre : 553 $
Restaurants : 259 $
Divers : 707 $
Vacances: 1 768 $
Lecture Horoscope/Astrologie : 200 $
Week-end escapades : 67 $

J'ai remarquer les catégories et les montants dépensés parce que, de 1: aucun d'entre eux n'ont rien à voir avec le déménagement et de 2: les montants étaient beaucoup plus élevés que ce que vous plannifiez dans votre budget normalement, à ces catégories, à n'importe quel autre mois au par avant. En d'autres termes, vous avez pris la plupart de l'argent du remboursement d'impôt (5 077$ sur 6 179$) et vous l'avez mis dans votre vie quotidienne normale, plutôt que de les utiliser pour payer la dette.

Dans votre défense, c'est pas comme si vous avez dépensé tout cet argent dans le mois suivant. La plupart de ces catégories ont toujours des soldes positifs. Je fais celà pour souliger le processus de vos pensés qui vous garde dans la dette avant que celà devienne insolvable. Plutôt que de s'attaquer à la dette avec l'argent supplémentaire, vous avez fait en sorte que votre vie quotidienne était intact et plus que comfortable.

Voilà comment une personne reste dans la dette.


Tu diras que vous financé ces catégories parce que vous vouliez éviter des frais en surprise qui vous forceraient d'utiliser les cartes de crédit à nouveau. N'est-ce plus préférable d'aller de l'avant sur ces dépenses afin de pouvoir travailler confortablement sur la dette à l'avenir, non?

Et bien non! Afin d'éviter la dette future, vous ne deviez pas devancer vos dépenses sur un tas de ces catégories. Vous deviez simplement construire un budget qui correspondent à l'intérieur de votre revenu, puis lutter pour le faire fonctionner selon vos moyens, et non au dessus.
Obtenez votre cote et votre fiche de crédit immédiatement.*